Aurélie Mourlon

Conductrice de train à la SNCF, à Persan-Beaumont (95)
À la tête d'un train Transilien, Aurélie est responsable de la sécurité de ses voyageurs. Si aujourd'hui elle travaille seule dans sa cabine, elle encadrera bientôt une équipe de conducteurs dont elle contrôlera les connaissances.

Fiche métier

CONDUCTEUR/CONDUCTRICE DE TRAIN INTERURBAIN

FORMATION : tests + formation interne (TP conducteur de train au besoin) avec un niveau CAP à bac + 2.

QUALITÉS : adaptabilité, autonomie, rigueur.

Je travaille sur la ligne H du Transilien entre Paris et Persan-Beaumont. Le trajet dure entre 35 et 50 minutes et je fais deux à trois allers-retours par jour, en suivant des horaires précis. Selon les jours, je peux commencer mon service à 3 h du matin ou, au contraire, finir à 2 h du matin. Ma feuille de service m'indique le nombre de trajets à faire, les horaires à respecter et les gares dans lesquelles je suis tenue de faire un arrêt. Avant de démarrer, j'ai des vérifications à effectuer depuis ma cabine, notamment sur le système de freinage et de vitesse ainsi que sur la pédale de sécurité. Travaillant de manière autonome, je m'occupe aussi de la fermeture des portes. Si je prends du retard, il me faut aussitôt informer le centre de circulation et fournir une explication. Je dois être très méthodique, vigilante et savoir réagir vite en cas de problème, en mettant en place les mesures réglementaires garantissant la sécurité de tous. Un train ne freine pas comme une voiture : lancé à 90 km/h, 300 à 400 mètres sont nécessaires pour l'arrêter. Il est donc indispensable d'être capable de prendre la bonne décision rapidement. Je connais par coeur la signalisation pour freiner à l'approche des arrêts en gare. J'ai commencé une formation visant l'encadrement d'une équipe de conducteurs, mais je continuerai à conduire afin de conserver mes compétences pratiques.

Mon parcours

J'ai obtenu un bac général, puis j'ai étudié la chimie à l'université pendant 1 an et demi, mais ça ne me plaisait guère et je voulais commencer à travailler. Je connaissais des personnes travaillant à la SNCF et j'ai postulé. Après des tests, j'ai été embauchée et ai pu suivre une formation en alternance et rémunérée de 1 an, le TP* conducteur de train, avant de prendre mon poste.

* Titre professionnel.

Fiche métier

CONDUCTEUR/CONDUCTRICE DE TRAIN INTERURBAIN

FORMATION : tests + formation interne (TP conducteur de train au besoin) avec un niveau CAP à bac + 2.

QUALITÉS : adaptabilité, autonomie, rigueur.