Le technicien pétrolier exerce son activité en production ou en maintenance. Dans les 2 cas, il contribue à produire du pétrole à partir d'une plateforme offshore (basée en mer ) ou onshore (à terre) . Il travaille le plus souvent à l'étranger.

  • Salaire débutant
    2000€ brut

En quoi consiste ce métier ?

Le technicien pétrolier travaille sur une plateforme pétrolière offshore (basée en mer) ou onshore (à terre). Il exerce son activité en production où il conduit l'ensemble des installations, du puits jusqu'au stockage du pétrole. Il ouvre ou ferme un puits, règle les paramètres des séparateurs (cuves où sont séparés l'eau et le gaz du pétrole). Il peut aussi les piloter sur ordinateur. En maintenance, il contrôle et entretient les installations (vidanges, par exemple) et assure le dépannage en cas de problème. Les grandes régions pétrolières ne sont pas en France mais au Moyen-Orient, en Russie, en Afrique, en Amérique latine, etc. Les conditions de vie sont parfois difficiles voire hostiles (températures extrêmes, éléments déchaînés, environnement technique complexe). Le technicien pétrolier travaille donc souvent à l'étranger en rotation, c'est-à-dire 1 mois sur 2, 7 jours sur 7, puis il rentre chez lui pour un temps équivalent. Il peut résider avec sa famille dans le pays d'accueil pendant 3 ans, et rentrer en France 1 fois par an.

Les formations et les diplômes

Durée des études

Après le bac

2 ans d'études pour préparer un BTS (électrotechnique ; géologie appliquée ; conception et réalisation de systèmes automatiques ; maintenance des systèmes). 3 ans pour un BUT (génie chimique-génie des procédés ; génie électrique et informatique industrielle ; génie mécanique et productique ; métiers de la transition et de l'efficacité énergétiques...) complétés éventuellement par une licence professionnelle.