Portrait de Gwendoline Petiteau. Elle est assise devant son ordinateur, une main sur sa souris et l'autre sur son clavier, avec des feuilles et des crayons posés à côté d'elle. loading=

Gwendoline Petiteau

Webdesigner chez Badak
Publié le 30/04/2019 / Réalisé en partenariat
Graphiste dans l'âme, Gwendoline a finalement trouvé sa voie après plusieurs faux départs. Elle a été embauchée à la suite d'une formation, dans une petite agence de communication où elle effectuait son stage.

Fiche métier

Webdesigner

Formation : à bac + 2, DUT MMI (métiers du multimédia et de l'Internet) ; à bac + 3, LP mention métiers du numérique, DN MADE mention numérique ; à bac + 5, école d'art spécialisée, master en création et ingénierie numérique. Sans prérequis académiques avec une formation labellisée GEN.

Qualités : créativité, curiosité, esprit d'équipe.

Salaire : entre 1 600 et 1 800 € brut/mois en début de carrière.

Portrait de Gwendoline Petiteau. Elle est assise devant son ordinateur, une main sur sa souris et l'autre sur son clavier, avec des feuilles et des crayons posés à côté d'elle. loading=

Mon agence de communication crée des sites Web mais produit aussi des documents papier. Cela me permet de toucher à tout : la création de sites Internet bien sûr, mais aussi la conception de logos ou de cartes de visite. Je suis intégrée à une équipe de deux développeurs et d'un graphiste (qui est mon ancien maître de stage).

Le design Web comprend l'aspect visuel du site, mais aussi la navigation, l'expérience de l'internaute, etc. Il faut réfléchir à la circulation dans le site, aux boutons à créer... Je démarre à partir d'un cahier des charges qui définit les objectifs du client et les contraintes (budget, type de site souhaité, options désirées, public visé...). S'il m'arrive de crayonner au départ pour trouver la navigation et le visuel, je travaille surtout avec la suite Adobe et le programme Sketch pour le Web. Je fais également un peu d'intégration et de développement. C'était mon souhait car je ne voulais pas perdre ces compétences acquises en formation, même si j'ai encore des progrès à faire.

Nous travaillons en équipe. L'échange est très important pour progresser et avoir un avis extérieur sur ce que l'on fait. Les choses évoluant très vite sur le Web, il faut aussi rester au fait des nouveautés, des tendances. Mon travail me plaît beaucoup. Il nécessite d'être à la fois créatif et très technique, sans perdre de vue les besoins du client.

Mon parcours

Mon bac technologique en arts appliqués en poche, j'ai fait un BTS en communication visuelle. J'ai tenté de devenir graphiste free-lance mais sans réseau, ça n'a pas marché. J'ai alors suivi une formation professionnelle de 6 mois en graphisme et intégration Web... qui s'est révélée peu adaptée à la demande. Après une année de recherche d'emploi infructueuse, j'ai décidé de reprendre une formation de 6 mois à Tours au Cefim*, gagnante cette fois-ci !

* Formation labellisée Grande École du Numérique.

Fiche métier

Webdesigner

Formation : à bac + 2, DUT MMI (métiers du multimédia et de l'Internet) ; à bac + 3, LP mention métiers du numérique, DN MADE mention numérique ; à bac + 5, école d'art spécialisée, master en création et ingénierie numérique. Sans prérequis académiques avec une formation labellisée GEN.

Qualités : créativité, curiosité, esprit d'équipe.

Salaire : entre 1 600 et 1 800 € brut/mois en début de carrière.