Retour aux 5 étapes

< Retour à la page précédente < Revenir à la version courte

Fiche métier

accompagnateur / accompagnatrice de voyages

L'accompagnateur de voyages est l'un des rares professionnels du tourisme qui voit du pays. Il accompagne les touristes lors d'un circuit ou d'une excursion, en France ou à l'étranger, en leur garantissant un séjour confortable, plaisant et sans risques.

Le métier

Nature du travail

Préparer le voyage

Une semaine en Hongrie ou à Malte, une journée sur la route des vins de Bordeaux... Ce professionnel accompagne des groupes lors d'excursions ou de circuits touristiques. Chargé surtout des questions pratiques, il veille sur le bien-être et le confort des personnes, en s'adaptant à leurs attentes. Avant le départ, il étudie le programme des visites et les prestations avec l'agence qui organise le séjour. Il se documente sur la destination pour pouvoir répondre aux questions des touristes qu'il encadre.

Vérifier et anticiper

Dès le départ ou une fois arrivé sur place, l'accompagnateur de voyages facilite les formalités et veille au transfert des touristes jusqu'à l'hôtel. Durant le séjour, en tandem avec le guide local, il vérifie que le programme et l'horaire soient respectés (visites, restaurants, prestations des conférenciers. Jamais pris au dépourvu, il a toujours un temps d'avance sur le planning afin d'éviter les mauvaises surprises.

Gérer et fidéliser

L'accompagnateur est le référent de l'organisme de voyage, il a à coeur de contenter les clients pour les fidéliser. Il gère en direct tous les problèmes : maladie d'un participant, retard, annulation d'une prestation, mauvaise météo, etc. Disponible et rassurant, ses larges connaissances lui permettent de contenter même les plus curieux.

Compétences requises

Réactif et disponible

L'encadrement d'un groupe nécessite de posséder le sens des responsabilités et de l'organisation. Une grande réactivité est également indispensable face aux imprévus : une personne malade à rapatrier en urgence, une tempête qui empêche de suivre le programme, une grève de transport... Autant dire que l'accompagnateur de voyages doit faire preuve de sang-froid et se montrer débrouillard pour s'adapter à sa nouvelle situation sans que le groupe en pâtisse. Sociable, psychologue et très disponible, il fait preuve de qualités d'animation.

Pédagogue et cultivé

L'accompagnateur de voyages partage ses connaissances sur les endroits traversés : us et coutumes, sites pittoresques, gastronomie et artisanat local, etc. Il donne également des conseils pratiques et des bons plans à ses clients : adresses de shopping, horaires des magasins et des musées, lieux à éviter... Enfin, ce professionnel doit maîtriser au moins l'anglais et si possible une autre langue étrangère. Ses connaissances en histoire, histoire de l'art, géographie, etc. constituent des plus indéniables.

Où l'exercer ?

Lieux d’exercice et statuts

Souvent indépendant

Rares sont les salariés dans ce métier : la plupart travaillent en tant qu'indépendants pour le compte d'agences de voyages, d'offices du tourisme, de sociétés d'autocar, de villages-vacances, etc. Beaucoup choisissent le statut d'auto-entrepreneur. Ils doivent démarcher les structures touristiques pour multiplier les opportunités de travail qui sont souvent à la journée ou à la semaine.

Des hauts et des bas

L'accompagnateur de voyages est, par définition, rarement sédentaire. Très sollicité en été, il peut enchaîner les voyages sans jours de repos. Mais il doit aussi gérer des périodes creuses, parfois en prenant un autre emploi. Pour gagner sa vie, il a intérêt à se diversifier : circuits touristiques, voyages professionnels ou scolaires, excursions culturelles à la journée.

Toujours prêt !

Lorsqu'il est avec un groupe, l'accompagnateur doit être très disponible. Premier lever, dernier coucher pour régler tous les problèmes et préparer la journée du lendemain. Il doit néanmoins être dynamique et plein d'entrain pour maintenir l'intérêt des clients. Généralement seul avec son groupe, il peut être accompagné d'un guide local et d'un chauffeur de car. Il est aussi en relation avec les prestataires de terrain (hôteliers, restaurateurs, etc.) et son employeur.

Carrière et salaire

Salaire

Salaire du débutant

Entre 80 et 90 euros brut le forfait journalier, incluant le déjeuner. À l'étranger, l'hébergement est également pris en charge.

Intégrer le marché du travail

Expérience demandée

Les employeurs ont du mal à confier un groupe à un débutant. Les stages, une expérience dans l'animation, etc. sont donc à mettre en avant lors du démarchage des employeurs potentiels, tout comme les voyages à l'étranger effectués et la maîtrise de langues étrangères. Le bouche à oreille, surtout auprès des agences de voyages, est ensuite le meilleur moyen pour se faire connaître. Un voyage qui s'est bien passé avec un groupe qui le dit sur les réseaux sociaux constitue une bonne publicité !

Gagner ses galons

Les stages en tourisme, même en sédentaire, représentent également un moyen de mettre le pied à l'étrier. En général, un débutant sera testé en se greffant sur un voyage aux côtés d'un accompagnateur professionnel. Après quelques années, il peut espérer gagner sa vie. Mais, bien souvent, il sera obligé d'exercer un second métier en période creuse, en tant que chauffeur de car de tourisme ou guide-interprète, par exemple.

Peu d'évolutions

Avec l'expérience, l'accompagnateur se voit confier de plus en plus de groupes, sur des périodes plus longues, etc. Il peut aussi envisager de se former pour devenir guide-conférencier et obtenir la carte professionnelle, ou choisir de se sédentariser en intégrant un office du tourisme ou une agence de voyage, par exemple.

Accès au métier

Accès au métier

Il n'y a pas de formation exclusive pour devenir accompagnateur de voyages. Bien que le programme du BTS tourisme ne prépare pas directement à cette fonction, il permet d'acquérir la culture touristique et le niveau de langues étrangères requis. Une licence de langues ou d'histoire peut aussi constituer un tremplin vers ce métier.

Niveau bac + 2

  • BTS tourisme

Niveau bac+3

  • Licence professionnelle guide conférencier ou dans le domaine du tourisme.

En savoir plus

Ressources utiles

www.veilleinfotourisme.fr

Informations sur le secteur, actualités, etc.

Publications

Publications Onisep

Les métiers du tourisme
collection Parcours, Onisep
parution 2019