Dernier ouvrier à intervenir sur un chantier de construction, le peintre en bâtiment habille murs et plafonds. Passé maître dans l'art des finitions, il sait aussi conseiller les clients dans leurs choix de décoration.

  • Salaire débutant
    1539€ brut

En quoi consiste ce métier ?

Dans la grande chaîne des métiers du bâtiment, le peintre en bâtiment apporte la touche finale. Une qualité irréprochable s'obtient d'abord au prix d'un long travail de préparation des murs et des plafonds. Il faut boucher, enduire, poncer, pour obtenir des surfaces parfaitement lisses. Ensuite, l'oeil et le savoir-faire du peintre sont déterminants pour créer la magie d'une atmosphère. Il prépare les mélanges de couleurs et harmonise les nuances. Les techniques et les matériaux sont en évolution constante : de la simple application de peinture à la pose de tissus, en passant par le papier peint, les revêtements vinyliques, les moquettes collées, les plaques de liège. Les nouvelles peintures décoratives permettent de jouer avec les matières (paillettes, gouttelettes, etc.), ou encore d'obtenir des effets patinés, froissés ou épongés notamment. Les chantiers changent souvent, les clients aussi : le peintre en bâtiment doit avoir le sens du contact développé. L'avenir dans ce marché consiste à proposer une offre globale au client. Le peintre doit savoir se faire plâtrier, s'intéresser au parquet, à la moquette, au carrelage, aux boiseries ou même à la façade. Quel que soit son niveau de formation, le peintre trouvera toujours des débouchés. Il peut s'installer à son compte comme artisan.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP peintre applicateur de revêtements, éventuellement complété par la MC peinture décoration ; plaquiste (en 1 an) ; ou par le BP peintre applicateur de revêtements (en 2 ans).

3 ans pour préparer le bac professionnel aménagement et finition du bâtiment.