C'est l'artiste des sols et des murs. Le carreleur-mosaïste intervient une fois le gros oeuvre terminé, sur les façades, dans les salles de bains, les cuisines et les piscines. Créatif, il sait s'adapter au style de vie et au goût de ses clients.

  • Salaire débutant
    1539€ brut

En quoi consiste ce métier ?

La céramique est utilisée dans les salles de bains, cuisines, piscines... sur les façades d'immeubles. Ouvrier du bâtiment, le carreleur-mosaïste intervient après le maçon et le plâtrier pour habiller les murs et les sols. Il pose des carreaux de céramique, mais aussi de grès, de porcelaine, de marbre, de plastique... Grâce au carrelage, au dallage ou à la mosaïque, l'isolation et l'étanchéité n'ont plus de secrets pour lui. Afin de préparer les supports des carreaux, il emploie les techniques du maçon : " tirer " une chape ou " dresser" un mur. Les qualités du carreleur-mosaïste ? Précision et patience pour la découpe et la pose des carreaux... sans oublier un goût certain pour choisir les matériaux et agencer les couleurs. Le carreleur-mosaïste peut évoluer vers un poste de chef carreleur ou conducteur de travaux sur les grands chantiers, et s'installer comme artisan.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

2 ans pour préparer le CAP carreleur-mosaïste, éventuellement complété, après 2 ans d'expérience professionnelle au minimum, par le BP carreleur mosaïste (2 ans) ; 3 ans pour le bac professionnel aménagement et finition du bâtiment.

Après le bac

2 ans pour obtenir le BTS aménagement-finition.