Atelier hip-hop, sortie culturelle, débats... l'animateur socioculturel organise des activités variées pour le public dont il s'occupe : enfants, adolescents, personnes âgées... Son objectif ? Favoriser le lien, la socialisation et la créativité.

  • Salaire débutant
    1539€ brut

En quoi consiste ce métier ?

En MJC (maison des jeunes et de la culture), en centre de vacances ou en maison de retraite, l'animateur socioculturel vise à la cohésion du groupe et à l'épanouissement de chacun en proposant des activités variées et adaptées : atelier mémoire pour séniors, création d'une vidéo avec des adolescents, sortie ciné avec des plus jeunes ou alphabétisation d'immigrés... l'animateur intervient là où les besoins se font sentir. Employé par une ville ou une association, il doit être à l'écoute des autres pour concevoir ses projets et en changer si ça ne marche pas. Travailleur social, son champ d'intervention s'étend à la prévention de la délinquance ou à la réinsertion de personnes démunies grâce à des activités ciblées.

Les formations et les diplômes

Après la 3e

9 à 24 mois pour préparer un CPJEPS.

9 à 24 mois pour préparer le BPJEPS spécialité animateur mention animation culturelle ; animation sociale, loisirs tous publics...

3 ans pour préparer le bac professionnel animation-enfance et personnes âgée.

Après le bac

2 ans pour préparer le DUT carrières sociales, option animation sociale et socioculturelle, ou le DEUST animation et gestion des activités physiques et sportives et culturelles ou encore le DEJEPS spécialité animation socio-éducative ou culturelle.

3 ans pour préparer une licence professionnelle (en 1 an après un bac + 2) dans le domaine de l'animation sociale.

9 à 24 mois pour préparer le DEJEPS animation socio-éducative ou culturelle.

Formation(s) correspondante(s)