Portrait de Romain Boissière en matériel d'escalade, dans un arbre.

Romain Boissière

Grimpeur-élagueur
Publié le 02/09/2018 / Réalisé en partenariat
Après son BTSA aménagements paysagers, Romain a intégré une entreprise pour se former à l'élagage. Aujourd'hui, à l'aise dans ce métier technique et sportif, il continue à évoluer dans les airs, en toute sécurité.

Fiche métier

Élagueur/euse

Formation : CS arboriste élagueur (diagnostic et taille des arbres), après un CAP agricole, BPA travaux paysagers, BP ou bac pro aménagements paysagers ou forêt.

Qualités : bonne condition physique, technicité, prudence.

Salaire : de 1 550 à 2 200 € brut/mois.

Portrait de Romain Boissière en matériel d'escalade, dans un arbre.

Attiré par le métier de paysagiste, je ne connaissais pas celui d'élagueur. C'est à l'occasion d'un salon professionnel que je l'ai découvert. Il m'a très vite séduit par son côté sportif. Dans un bureau, j'avais peur de m'ennuyer ! Originaire de l'Orléanais, j'ai cherché une entreprise sur place. C'est ainsi que j'ai trouvé celle qui m'emploie aujourd'hui.

Si ce métier attire beaucoup de jeunes, beaucoup changent de voie en cours de route. Car, contrairement à ce que certains peuvent penser, il demande une grande technicité et beaucoup de maîtrise. Pas question de jouer les risque-tout ! Quand il s'agit de grimper dans un arbre pour le démonter en plusieurs parties, il faut bien réfléchir sur la manière de s'y prendre. On n'improvise pas, attaché par deux cordes à 20 mètres du sol ! Respecter les règles de sécurité est primordial. D'où l'importance aussi de travailler en binôme, ce qui suppose une bonne entente au sein de l'équipe.

C'est cette globalité du métier qui me plaît : l'aspect physique, le travail en corde, mais aussi la technicité et la réflexion. Il faut à la fois aimer évoluer dans les airs, tout en sachant garder la tête froide. Et puis, comme chaque arbre est différent, j'en apprends encore tous les jours !

Mon parcours

Après mon bac S, je suis allé en fac de médecine. Après avoir tenté deux fois le concours, j'ai décidé de répondre à mes goûts personnels et de changer de cursus. C'est ainsi que je me suis inscrit dans un BTSA aménagements paysagers. Ensuite, j'ai suivi un CS en taille et soins aux arbres, en apprentissage, pour devenir élagueur.

Fiche métier

Élagueur/euse

Formation : CS arboriste élagueur (diagnostic et taille des arbres), après un CAP agricole, BPA travaux paysagers, BP ou bac pro aménagements paysagers ou forêt.

Qualités : bonne condition physique, technicité, prudence.

Salaire : de 1 550 à 2 200 € brut/mois.