Portrait de Mélanie Pierre au volant de son camion.

Mélanie Pierre

Conductrice de camion-benne chez Mauffrey
Publié le 31/01/2018 / Réalisé en partenariat
Au départ, Mélanie se destinait à la vente, puis elle a choisi de conduire des camions. Depuis 7 ans, elle travaille dans sa région des Vosges au volant d'un camion-benne qui livre des matériaux sur des chantiers. Un métier parfois physique, mais qui lui permet de rentrer chez elle tous les soirs.

Fiche métier

Conducteur/trice routier/ère de camion-benne

Formation : CAP conducteur/trice routier/ère de marchandises, bac pro conducteur/trice en transport routier de marchandises, Fimo (formation initiale minimale obligatoire), permis C poids lourd et/ou CE super poids lourd.

Qualités : technicité, autonomie, responsabilité.

Salaire : de 1 700 à 2 500 € brut/mois.

Portrait de Mélanie Pierre au volant de son camion.

J'ai débuté en CDD puis, rapidement, j'ai été embauchée chez Mauffrey pour conduire des camions-bennes pour les travaux publics. La première semaine, j'étais accompagnée d'une collègue pour apprendre le métier, puis j'ai assuré toute seule ! Je travaille beaucoup avec les carrières, car je charge dans ma benne du sable, de la roche, des cailloux, que je dois livrer sur des chantiers à proximité. Au début, on ne va pas très loin, puis, avec l'expérience, on nous confie des missions avec un peu plus de kilomètres.

Généralement, je démarre tôt, vers 5 ou 6 h, et je termine vers 17 h. Le fait de rouler dans le secteur de Saint-Nabord me permet de rentrer chez moi tous les soirs. Mais il peut m'arriver d'être envoyée sur un gros chantier à Metz, au Luxembourg ou en Belgique. Dans ce cas, on part pour la semaine.

En ce moment, je livre souvent de l'enrobé pour le renouvellement d'une route. Je charge à la centrale de l'enrobé, je livre sur le chantier et je repars dans l'autre sens avec le "rabotage" de la route. C'est assez physique car il faut d'abord mouiller la benne, puis bâcher et gratter la benne après la livraison. Depuis 7 ans que je fais ce métier, je ne me suis jamais ennuyée ! Les missions sont variées, les chantiers différents. Enfin, quand on roule, on se sent libre...

Mon parcours

Après un CAP, un BEP et un bac pro commerce, j'ai travaillé dans la vente, mais cela ne me plaisait pas ! Alors, j'ai tenté d'entrer au centre de formation Trans-Formation de Saint-Nabord et j'ai été prise. C'est là que j'ai obtenu tous les permis nécessaires pour devenir conductrice de super poids lourd, ainsi que la Fimo pour livrer chez des clients.

Fiche métier

Conducteur/trice routier/ère de camion-benne

Formation : CAP conducteur/trice routier/ère de marchandises, bac pro conducteur/trice en transport routier de marchandises, Fimo (formation initiale minimale obligatoire), permis C poids lourd et/ou CE super poids lourd.

Qualités : technicité, autonomie, responsabilité.

Salaire : de 1 700 à 2 500 € brut/mois.